Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Avant une semaine de mobilisations, l’Elysée redoute la montée du mécontentement.

mardi 31 mars 2009, par FROISSART Philippe

Face aux mots d’ordre lancés dans les universités le jeudi 22 janvier pour protester contre la réforme du statut des enseignants-chercheurs le climat social se tend. Le gouvernement craint l’émergence d’un conflit qui pourrait générer d’autres mécontentements.
Les tensions sont nombreuses et touchent différents secteurs : les hôpitaux, les universités, les écoles ainsi que la justice. Attisés, d’une part par la crise économique et d’autres part par la montée d’un antisarkozysme notamment a cause du rejet du libéralisme et de la méfiance a l’égard du style de gouvernance autoritaire du président de la République, les appels lancés cette semaine pour tenter de coaliser les protestations de différents secteurs est révélateur de ce climat.
Les syndicats vont tenter de rassembler le mécontentement lors d’une journée d’action le 29 janvier. Le Parti Socialiste est lui aussi décidé à convaincre, à travers un contre-plan de relance, qu’une autre politique est possible. Mais les syndicats et le PS sont tout deux affaiblies.
Le climat social inquiète l’Elysée, en effet, les préfets ont fait part de la forte inquiétude des Français pour leur emploi et leur pouvoir d’achat. Mais ce que craint également l’Elysée est bien plus qu’un mouvement social de grande ampleur mais des actes désespérés et le sentiment de déclassement des classes moyennes. En effet avec un revenu net mensuel compris entre 3500 et 4000 euros, ces 40% de familles françaises économisent sur tout leur poste de dépenses et épargnent très peu, elles redoutent donc le chômage et la précarité. Ne bénéficiant pas des dispositifs sociaux d’aide aux plus modestes elles se sentent délaissées.

Lundi 26 janvier 2009.
Giardina Noëlla, TES3, 2008-2009

 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : vendredi 18 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille