Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

En Australie, « Lucky country », la chance tourne avec la récession mondiale.

lundi 30 mars 2009, par FROISSART Philippe

La génération australienne née entre 1978 et 2000, qualifiée de « génération Y » n’a encore jamais connu de chômage, mais cela pourrait bientôt changer. Le marché de l’emploi aurait été jusqu’à présent florissant et aurait poussé les jeunes australiens à « changer de travail comme de chemise ». Seulement, une baisse des offres d’emplois pourrait, selon le ministère de l’économie, entrainer une hausse du chômage de 4,5% à 5,5% en 2009 et pourrait atteindre 7% en 2010. Ce serait une grande première pour les australiens de moins de 35 ans qui n’ont pas connu de récession depuis leur entrée sur le marché du travail.

L’Australie bénéficie pourtant d’une prospérité économique depuis plus d’une décennie. En effet en 2008, le pays enregistrait sa 17ème année de croissance économique de  +1,9%. Avec des salaires élevés, le rêve australien d’acheter sa maison est demeuré accessible.

 Selon le sociologue Horne, l’Australie est le « Lucky country » c’est-à-dire la nation chanceuse. En effet l’Australie regorge de ressources naturelles qui, depuis 2000, lui assurent la prospérité avec entre autres, une hausse de la demande chinoise.
 Seulement, depuis la crise, les Australiens s’inquiètent car leurs partenaires sont entrés en récession, les licenciements ont commencé (automobile, banques…) et l’investissement souffre dans la construction et les mines. Un déficit temporaire est annoncé.
 Pour cela, le gouvernement propose un plan de relance visant a soutenir l’emploi et l’investissement. Beaucoup pensent que l’Australie est mieux armée pour lutter contre la crise, d’autres pensent que cela ne leur suffira pas pour se protéger.
 

Le Monde, Mardi 10 Février 2009

 DUPOUY Elodie TES 3, 2008-2009.
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : vendredi 18 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille