Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Corruption en Italie

mardi 29 avril 2008, par FROISSART Philippe

Le 7 février dernier, près de 80 personnes ont été arrêtées à Naples, Palerme (23) et même New-York (53) portant un nouveau coup à la Camorra (mafia napolitaine) et à Cosa nostra (mafia Sicilienne). Cependant les affaires ne cessent de se multiplier.

Ces arrestations en série sont la preuve évidente que les forces de l’ordre et la magistrature italienne œuvrent sans relâche pour le démantèlement des différentes organisations criminelles.

Ces traques incessantes portent de plus en plus leur fruit.En effet parmi ces 80 personnes arrêtées, un responsable haut placé de la mafia napolitaine en faisait partie. Ce caïd, un des 30 fugitifs les plus recherchés d’Italie, était l’un des principaux acteurs de la guerre des clans qui a fait plus de 130 victimes à Naples en 2005.

Cette franche réussite de la police italienne depuis ces derniers mois a été rendue possible grâce en grande partie à l’arrestation du parrain des parrains, Bernardo Provenzano en avril 2006 et de son successeur présumé, Salvatore Lo Piccolo, en novembre 2007.

Du coté de la Calabre, la ‘Ndrangheta, la 3ème organisation mafieuse du pays s’est vu ôter des biens pour une valeur de 3 millions d’euros et la découverte de deux bunkers destinés à cacher des fugitifs a une nouvelle fois fait l’objet de nombreuses arrestations.

 

Même si l’Italie marque des points contre le crime organisé, elle reste fortement gangrenée par la corruption. En effet, ce fléau ne cesse d’augmenter depuis 1992 et ce, notamment dans le domaine de la santé et des travaux publics où les trucages d’appels d’offre, des paiements de prix supérieur au marché ou encore des adjudications illégales ont fréquemment lieu.

Ainsi en 2007 en Italie, la corruption a été le deuxième motif des condamnations prononcées par la cours des comptes et les affaires de corruptions touchant des responsables politiques de tous bords vont crescendo. A cet égard, Transparency International, qui mesure le niveau de corruption dans 165 pays classe l’Italie au 22ème rang des pays européens et à la 42ème place mondiale.

 

Le Monde, lundi 11 fevrier 2008

Sini, Baptiste, TES 3, 2007-2008

 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 21 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille