Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Industrie textile en France

mardi 29 avril 2008, par FROISSART Philippe

Le textile a-t-il un avenir en France ?

 

L’industrie du textile français(près de 200 000 salariés) perd en moyenne 8 000 emplois par an, selon l’union des industries textiles, UIT. Le secteur de l’habillement (près de 80 000 salariés) en employait 176 500 en 1996. Le groupe DMC (145,3 millions d’euros de chiffres d’affaires) traverse une grave crise financière, principale responsable : la Chine et ses prix imbattables, s’ajoutent les délocalisations de marques emblématiques (Aubade,Arena,Well...), signe tangibles d’une capitulation de la production française.

Lucien Deveaux président de l’UIT, qui représente 80% des entreprises du secteur, considère que « son métier n’est pas encore mort », pour preuve ses deux dernières années, l’industrie du textile à vu son chiffre d’affaires augmenter de 1% en 2006 et de 1,1% en 2007 à à peu près 24 milliards d’euros, ceci grâce au « textile technique » qui offre d’incroyables perspectives dans le domaine médical, dans le transport etc...

Toutefois ce bel avenir est fragile, il dépend de l’implication de l’Etat qui doit protéger d’avantage les brevets, lutter contre la contrefaçon et soutenir financièrement cette industrie.

Autre problème qu’il ne faut pas négliger : les ouvriers sont peu qualifiés dans cette industrie, hors le textile technique demande d’autres compétences et son avenir dépend aussi de la capacité des entreprises à former leurs employés : un mécanicien deviendra un électronicien et le marteau sera remplacé par la carte à puce. Les ouvriers vont devoir apprendre un nouveau métier pour conserver leur travail, c’est le prix à payer pour pouvoir dire que le textile à encore un avenir en France.

 

Maunier Manon, Tes3

 

 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 21 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille