Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Travail des enfants

mardi 22 avril 2008, par FROISSART Philippe

Le boycott des produits fabriqués par les enfants semblent pour tous la meilleure solution (dans les pays occidentaux). Cependant selon le Cepremap, Centre pour la recherche économique et ses applications, cela pourrait s’avérer être difficile et peu efficace pour améliorer la situation enfants.
En 2004, le BIT a recensé 191 millions d’enfants de 5 à 14 ans « économiquement actifs » vivant pour la plupart dans la région Asie pacifique. Le nombre d’enfants qui travaillent est beaucoup plus élevés en Afrique subsaharienne en effet 24, 6 % des 5-14 ans sont concernés, cependant on peu noter une baisse du taux d’activité dans cette tranche d’âge entre 2000 et 2004 passant de 17,6% a 15,8% dans le monde.
La majorité des enfants travaillent avec leur famille et les sanctions commerciales n’ont que peu d’effet. Plusieurs questions des posent sur le devenir des enfants s’ils ne peuvent plus travailler. Selon le Cepremap les politiques de transferts conditionnels doivent être amplifiées ; celles-ci ont pour but de verser aux ménages une somme forfaitaire à conditions qu’ils respectent certaines obligations. Ce principe a été mis en place au Mexique et ce fut une réussite.
Le Monde, vendredi 22 février 2008.
PUPIN Stéphanie TES3 - Année 2007/2008.

 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 21 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille