Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Elections américaines (3)

vendredi 21 mars 2008, par FROISSART Philippe

A une semaine des « Caucus » qui, le 3 janvier 2008 dans l’Iowa, ouvriront les primaires, Démocrates et Républicains semblent avoir déclaré une trêve de Noël. Cette période de tranquillité et de magie, offre aux candidats à l’investiture américaine un répit de 48 heurs dans cette campagne sous tension. Si les candidats ont cessé de s’attaquer les uns les autres, ils utilisent cette période de fête pour poursuivre leurs quêtes électorales.
A en croire les spots publicitaires, la période de Noël fait bonne figure pour les candidats et rappelle aux citoyens américains les valeurs et les projets de chaque candidat. Prise pour cible depuis des mois, la démocrate Hillary Clinton a choisi d’apparaître, en mère de famille consciencieuse. La situation est non sans humour : assise sur un canapé, l’ex-première dame des Etats-Unis, délivre à l’aide de cadeaux aux pieds d’un sapin, les messages clés de sa campagne, « Ramenez les troupes à la maison », « couverture santé universelle ». De son côté, l’ex maire de New York, Rudolph Giuliani, a trouvé un soutien efficace, le Père Noël. Présent en compagnie de celui-ci, Rudolph Giuliani promet tout : « Une Amérique sûre, moins d’Impôts, du travail ». Dans un ton plus sérieux, le démocrate Barack Obama fait l’éloge de la famille et de l’unité nationale, en rappelant que « ce qui nous unit est plus fort et plus durable que tout ce qui peut nous séparer. ». En présence de sa femme et de ses deux filles, le sénateur de l’Illinois lance ouvertement que s’il est élu, la présence de républicains dans son gouvernement verrait le jour, comme le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger et le sénateur antiguerre Chuck Hagel.
Plus bas dans les sondages du côté des démocrates, Joe Biden, sénateur du Delaware croient aux miracles, « C’est le temps des possibles. Des choses remarquables peuvent arriver au cours d’une nuit glaciale de janvier… » annonce une voix dans son clip. Enfin le favori de la droite religieuse, Mike Huckabee, ex-gouverneur de l’Arkansas, est le seul à avoir lancé une polémique, dans son spot, il apparaît devant des étagères qui forment distinctivement une croie blanche, ce mélange de politique et de religion est vivement défendu par celui qui est annoncé en tête des sondages dans l’Iowa : « Qu’est-ce qui ne va pas dans notre pays pour que l’on ne puisse pas prononcer le nom de Jésus-Christ sans que cela ne rende fou furieux certains individus ? ».
Aux yeux de tous, cette période de Noël apparaît comme incontournable dans la campagne américaine, après deux jours de repos, les candidats à l’investiture américaine feront l’objet d’une grande attention et seront ainsi prêts à se livrer bataille lors des caucus, avec ou sans l’aide du Père Noël.

Le Monde, 26 décembre 2007
Audrin Thomas, 1er ES 2, 2007-2008

 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille