Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Redressé grâce aux petites voitures, Fiat doit confirmer son succès avec des modèles de catégorie supérieure

mercredi 5 mars 2008, par FROISSART Philippe

Cela a été affirmé : Fiat va mieux. Le groupe industriel italien qui avait vu son chiffre d’affaires s’écrouler, a réalisé un bénéfice de 803 millions d’euros en 2007, soit le double par rapport à 2006. Ce groupe, constitué des marques Fiat, Alfa Romeo et Lancia a vendu 2,2 millions de véhicules, un chiffre jamais atteint depuis 8 ans.
Cependant, Fiat pourra-t-il tenir sa promesse ? Celle-ci repose sur son objectif de vente qui s’élève à une mise en circulation de 2,8 millions de véhicules par an à partir de 2010. Cet objectif porte sur 23 nouveaux modèles ainsi que le renforcement des marques Alfa Romeo.
« Ces résultats sont bons » déclare Jérémie Papin, analyste chez Lehman Brothers. Mais il affirme qu’il faut absolument stabiliser les ventes. Puisque le succès de Fiat provient d’un marché italien où les petites voitures dominent : on note alors une belle réussite grâce aux Punto, Panda et Fiat 500.
Pour franchir une étape supplémentaire, Fiat doit devenir compétitif dans les voitures moyennes, qui promet un marché plus confortable. Le concessionnaire qui a fait face à plusieurs échecs notamment avec la Fiat Stilo, a réussi à remonter la pente par la Bravo qui compte une production de près de 100 000 exemplaires, qui dans l’avenir vise les 120 000 même si la concurrence avec Peugeot et Renault augmente.
Enfin, le groupe encaisse encore un nouveau fiasco avec la Croma lancée en 2005. Fiat est confronté à la fois à un problème de légitimité (conforme à la loi) et de crédibilité (quelque chose de fiable). Autre handicap : les marché où Fiat est le plus fort sont des pays comme l’Italie ou le Brésil, où les petites voitures dominent.
Même si le redressement financier accompli par l’administrateur délégué, M. Marchionne est impressionnant voire spectaculaire, le succès de petits modèles ne sera pas éternel, et si Fiat n’arrive pas à s’imposer sur des étages supérieurs, le relèvement pourrait faire long feu.
 
Le Monde, le mardi 29 janvier 2008
Mereu Laura, 1ES2, année 2007/2008
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 21 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille