Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

La Chine communiste se dote d’un droit du travail

mardi 5 février 2008, par FROISSART Philippe

L’article traite d’une loi du droit du travail en Chine mise en vigueur le 1er janvier 2008.
Cette loi oblige les patrons à faire signer un contrat écrit à chacun de leurs ouvriers et prévoit l’instauration d’un contrat à durée indéterminée (CDI) pour les travailleurs sous condition d’ancienneté (plus de 10ans) et de cumul de contrat à durée déterminée (CDD).
Les périodes d’essai sont réduites et si un employeur renvoie un employé, ce dernier sera dédommagé. Ces contrats ne prennent pas en compte les heures supplémentaires et sont faiblement rémunérateurs, entraînant la grève des ouvriers de l’usine Heyi Electronics.
Cette nouvelle loi a pour conséquence d’augmenter le coût du travail. Cette évolution règlementaire conduirait d’une part, la délocalisation de productions dans le reste de l’Asie, d’autre part le licenciement de cadres et d’ingénieurs de groupes chinois prestigieux, suivi d’une réintégration de ces derniers pour éviter le passage à des CDI. Le vote de la loi en juin 2007 a été fait dans un souci « d’aggiornamento » (de modernité) social alors même que la Chine découvrait des cas d’esclavages, la loi favorise les employeurs car les premiers projets de cette loi avaient soulevé une crispation du coté des investisseurs étrangers et locaux.
Sa mise en vigueur peut rester douteuse car des lois ont déjà été votées mais sont restées « lettres mortes ». En effet, il y a des problèmes de structure relative à la domination du pouvoir politique sur le seul syndicat chinois l’ACFTU (All China Federation of Trade Union) dont les membres sont désignés fréquemment par les patrons, mais cette loi va désormais rendre possible des négociations entre syndicats et employeurs.
 
Le Monde, 1er janvier 2008
KAMEL Yannick, 1er ES2, année 2007-2008
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 21 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille