Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

La nouvelle baisse des taux de la FED ne convainc pas Wall Street

dimanche 3 février 2008, par FROISSART Philippe

Le risque de l’inflation a été laissé de côté par la banque centrale des Etats-Unis qui a annoncé une nouvelle fois (3ème fois), la baisse de son taux directeur d’un quart de point ainsi qu’une réduction de son taux d’escompte. Beaucoup d’analystes financiers pensent qu’une nouvelle baisse des taux d’intérêt s’annonce, que les pertes des banques seront nettement plus élevées que prévu et craignent avec la FED que le ralentissement économique crée une réelle récession. L’estimation de ce risque de récession ne fait qu’augmenter.
Une baisse de la consommation des ménages, notamment due à l’endettement est à craindre, la dette des ménages passant de 55% de leur revenus à 114%.Pour lutter contre un écroulement de la consommation et des crédits, la FED pense à geler pendant 5 ans les taux d’intérêt des insolvables, empêchant ceux-ci de s’accroitre. Mais cela ne sera pas suffisant pour mettre un frein aux saisies des logements annoncées pour 2008. Les conséquences seront désastreuses notamment pour les créations d’emplois déjà en baisse.
La FED va alors privilégier la protection des marchés et institutions bancaires en plus grandes difficultés. C’est dans cette optique qu’elle a réduit son taux de réescompte ; seulement cette baisse n’est pas jugée comme suffisante par ceux qui attendaient une baisse plus importante, Wall Street marquant son dépit en perdant 2,14%, sa plus forte baisse depuis le 7 novembre.
 
Le Monde, jeudi 13 décembre 2008
Marie Arnaud, 1ère ES2, année 2007-2008
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille