Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

L’Europe face au défi énergétique

jeudi 24 janvier 2008, par FROISSART Philippe

L’Europe doit agir. Elle peut maintenant s’appuyer sur le plan technologique européen pour l’énergie et construire sur la durée, un modèle de réduction de sa consommation en carbone grâce à l’adoption de nouvelles technologies.
En effet la dépendance des combustibles fossiles a crée une situation insoutenable en terme de compétitivité et de sécurité des approvisionnements. De plus, la pollution engendrée par ces combustibles risque d’endommager la planète de façon irréversible.
C’est pour cela que les décisions prises en matière de nouvelles technologies peuvent inverser cette tendance bien que leurs effets ne se produiront que dans quelques années. Par ailleurs, bien que très coûteuses ces technologies créeront des millions d’emplois.
Pour mener à bien un tel projet, l’Europe a besoin d’un modèle de gouvernement efficace et d’un doublement du budget recherche et développement dans le secteur de l’énergie. Les politiques supposées sont à la fois celles de la demande, ciblant l’efficacité énergétique et celles de l’offre destinées à accélérer le changement technologique.
Ce défi de l’énergie et de l’environnement est très exigeant. Pour stabiliser la consommation d’énergie et réduire les émissions de CO2 au niveau de 1990 dans l’Europe des années 2050, il faut améliorer les objectifs annuels d’efficacité énergétique, augmenter la contribution des sources renouvelables, réduire les émissions dans le secteur de l‘électricité, baisser les émissions dans le secteur des transports …
L’Union européenne est bien placée pour relever ce défi et peut devenir le leader dans ce combat.
 
Le Monde, samedi 24 novembre 2007
MORLAND Pauline, TES3, année 2007/2008
 
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 21 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille