Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Argentine et la crainte inflationniste

dimanche 13 janvier 2008, par FROISSART Philippe

L’Argentine qui a connu une crise très importante en 2002 a réussi à s’en sortir, notamment grâce à des taxations sur les exportations agricoles mais principalement grâce à une brusque dévaluation du peso, autrefois arrimé au dollar. La fuite des capitaux à l’étranger (plus de 10% du PIB en 2002) s’est ralentie, stimulant la demande intérieure de secteurs ayant des revenus en dollars. De plus, le taux de change, devenu très favorable, a encouragé la production nationale et a permis aux produits argentins de redevenir compétitifs, ce qui a fait chuté les importations et croître les exportations, particulièrement dans le secteur agricole (un secteur favorisé aussi par l’envol des prix des matières premières et l’ouverture de nouveaux marchés en Chine ou en Inde).
Mais le problème est alors de pouvoir maintenir les taux actuels de croissance et éviter l’inflation pour ne pas rechuter. En effet, après la crise, le taux de change a été maintenu pour contenir l’inflation et accumuler des réserves en dollars mais plus la crise a été élevée, plus la tension a augmenté sur les prix et les salaires. Cette inflation s’explique aussi par la hausse des prix en matières premières et de l’énergie, ainsi que par la vigueur de la demande intérieure. Craignant alors une hausse de l’inflation, beaucoup de secteurs anticipent et augmentent leurs prix. Le défi est donc de mettre un terme à cette spirale sachant que d’autres dangers existent également tels que le ralentissement de la production, en raison d’une crise énergétique et de l’insuffisance des investissements.
Enfin, la fracture sociale reste tout aussi préoccupante : en décembre 2006, les 10% d’Argentins les plus riches gagnaient 35 fois plus que les 10% les plus pauvres.
 
Le Monde, 30 octobre 2007.
COLLOMBON Laura, TES 3, année 2007-2008
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : vendredi 18 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille