Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Les limites du retour du nucléaire

jeudi 10 janvier 2008, par FROISSART Philippe

Une « renaissance » de l’énergie nucléaire ? Aux certitudes les plus inébranlables sur son grand retour viennent s’ajouter des mises en garde de plus en plus nombreuses des pro et antinucléaires mêlés contre cet excès d’optimisme.
Le groupe des verts au parlement européen a publié un rapport montrant les obstacles au développement de l’énergie nucléaire et sa contribution à la lutte contre le réchauffement climatique devient négligeable. Pour éviter le rejet de 2 millions de tonnes de CO2 par an il faudrait mettre en place d’ici 2025, 290 réacteurs. Ce qui est irréalisable car une seule aciérie est capable de fabriquer la pièce maitresse de ces réacteurs. En outre le manque de techniciens et d’ouvriers ne permettra pas de construire ni même d’exploiter ces réacteurs.
Pour finir, l’agence de notation Standard and Poor’s a montré il y a peu de temps, les risques d’une telle entreprise que sont les retards dans la construction de ces réacteurs, les coûts plus élevés, les contacts trop peu sécurisés, les investissements plus coûteux et plus risqués sur le long terme, l’industrie sera victime d’un goulet d’étranglement...
Reste à savoir si le retour au nucléaire sera une « renaissance » ou une « mort » de celui-ci.
 
Le Monde, 25/11/07.
Stéphanie Pastore, TES 3 , 2007-2008.
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille