Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Une solution au CLD ?

dimanche 30 décembre 2007, par FROISSART Philippe

Un nouveau programme a été créé en Allemagne afin de remédier au chômage de longue durée : « le travail citoyen ».
Environ 503 chômeurs participent à ce programme dans 6 communes de la région de Saxe-Anhalt. Cette dernière affichait le taux de chômage le plus élevé d’Allemagne, avec 14.6%.
Ce programme développé depuis 2006 par l’agence pour l’emploi et les autorités de la région, propose aux chômeurs de longue durée des emplois salariés dans le secteur caritatif ou associatif. Cependant ces travaux ne doivent en aucun cas faire de la concurrence à des emplois existants ou potentiels.
Le salaire, est compris entre 675 et 975 € brut mensuels, légèrement supérieur aux allocations touchées par les chômeurs de longue durée, ce qui les incitent à travailler plutôt que de rester au chômage. Ce programme est possible car financé par les sommes prévues pour l’allocation chômage, les aides sociales ou une formation continue. Ce concept permet la réinsertion dans la vie active de personnes n’ayant pas travaillé depuis des années.
Du point de vue des employeurs, ce programme leur apparaît comme positif, bien qu’ils avouent avoir été assez sceptiques au départ. Ce projet a déjà permis à 14 personnes d’obtenir un emploi stable.
Sur du plus long terme, le chef de projet à la direction régionale de l’emploi espère obtenir un taux de réussite de 10 à 20%. Sur l’ensemble de la région, le ministre M. Haseloff table sur un potentiel de 15 000 à 20 000 emplois citoyens, ce qui revient moins cher que de financer le chômage, effectivement, ce programme aurait permis d’économiser 35% des sommes destinées au chômage de longue durée.
Néanmoins ce projet suscite quelques réticences, le maire adjoint de Barleben craint qu’à plus long terme, cet instrument devienne un moyen de subvention comme les autres. Ce dernier pense qu’il serait préférable d’agir en amont afin d’éviter que les gens se retrouvent au chômage de longue durée. L’agence pour emploi affirme qu’un « filtre » a été mis en place pour ne garder que ceux qui n’ont pas de perspective d’emploi à moyen terme. De plus, les personnes refusant un travail citoyen peuvent être sanctionnées en voyant leurs allocations réduites voire supprimées.
Selon le gouvernement fédéral, l’expérience semble être concluante, ainsi, Berlin a décidé d’appliquer ce programme à l’échelle nationale. Nommé « Kommunal Kombi » il devrait entrer en vigueur à partir de 2008.
 
Le Monde du 2 Novembre 2007
NACINOVIC Camille, TES 3, 2007/2008
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille