Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Développement durable

mercredi 24 octobre 2007, par FROISSART Philippe

« ENVIRONNEMENT & SOCIETE »
Le Monde, Vendredi 28 septembre
 
Grenelle de l’environnement : présentation des mesures qui seront discutées fin octobre
Interview de Jean-Louis BORLOO : « Réorganiser la société avant d’être au pied du mur »
 
Le ministre de l écologie, du développement et de l’aménagement durable Jean-Louis BORLOO explique pourquoi il faut changer d’urgence la politique environnementale. Le 27 septembre les groupes de travail chargés de préparer la politique sur l’environnement ont présentés leurs propositions pour redéfinir la politique économique en France.
 
Faire du développement durable pour vous c’est quoi ?
Selon JLB « la réorganisation de la société avant que la raréfaction des ressources ne nous amènent à une société de restriction » est le défi principal. Son but est de montrer que cela est possible. Selon lui le « durable n’est pas un drame ». Il parle alors de « sources d’innovation et de bonheur », c’est aux pays riches de le démontrer.
 
Il y a t-il donc urgence ?
L’urgence est écologique et aussi démocratique. Le ministre pense qu’il faut le faire avant « d’être au pied du mur » et donc d’être dépourvu de solutions.
 
Pourquoi le déclic n’a t-il pas toujours eut lieu ?
Personne n’a jamais mis en pratique le développement durable que certains « visionnaires » ont inventé. On continue à prélever sur le capital de la planète. « On parle du prix écologique mais on n’a jamais mis le consommateur face à ce choix là. »
 
Comment faire connaître le prix au consommateur ?
L’idée de JLB est de mettre en place deux étiquettes sur chaque produit : la première pour le prix en euros et le seconde pour indiquer le prix de la consommation de carbone nécessaire à la fabrication du produit. « La France peut être le premier pays à pratiquer le double affichage. »
 
La création de nouvelles taxes est évoquée. Ce pouvoir d’achat n’est-il pas la priorité principale du gouvernement ?
L’intention n’est pas de faire augmenter le pouvoir d’achat mais de guider les gens vers un produit durable. « Plusieurs fois par jour vous faites le choix du durable ou du jetable ». Il faut faire en sorte que le durable soit moins cher que le jetable.
 
Quel est l’objectif de Grenelle ?
L’objectif de Grenelle est d’essayer de trouver un chemin possible du développement durable. Bien qu’il y ait une crainte chez certains qu’une nouvelle mesure détruise leur système à court terme, presque tout le monde est convaincu qu’il faut bouger.
 
Comment trancher entre les positions contradictoires ?
« Le gouvernement et le parlement trancheront ». Grenelle est une mise en mouvement de toute une société, pas seulement du gouvernement. Il y a des mesures à prendre sur l’agriculture biologique ou sur l’habitat. « On pourrait diviser par deux les émissions de gaz carbonique mais ça ne se fait pas, pourquoi ? »
 
Jean-Louis Borloo veut que les choses avancent, bougent : « Je ne veux pas un marché de dupes où tout le monde est satisfait ». Quitte à prendre des risques sur sa popularité, ce qui l’intéresse c’est le changement dans la pratique.
« On met tout les problèmes sur la table sans aucun tabou, même si c’est difficile. ».
 
Magi Anaïs T°ES 3, 2007-2008
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 21 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille