Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Politique agricole commune

mercredi 24 octobre 2007, par FROISSART Philippe

L’évolution de la politique agricole commune est suspendue au rythme de la croissance mondiale
Le Monde, 18 septembre 2007
 
Quels sont les enjeux pour l’agriculture française et européenne après 2013, date de la prochaine reforme de la politique agricole commune (PAC) ? Et quels éléments détermineront son avenir ?
Pour répondre à ces questions la présidente de l’INRA (institut national de la recherche agronomique) nous explique qu’ils ont « intégrés non seulement des éléments internes mais aussi des facteurs externes à l’agriculture ». Parmi ceux-ci ils ont pris en compte la croissance économique mondiale (qui détermine la demande alimentaire), l’environnement, la PAC et les négociants de l’organisation mondiale du commerce (OMC).
A l’aide de modèles économiques de simulation, l’INRA a aboutit à 3 scénarios  :
 
 
Le « pas »
Le « trot »
Le « galop »
Ressemblances
Les réglementations environnementales ne progressent pas.
L’UE approfondit son processus de la PAC avec un découpage total des aides (qui ne sont plus liées à la production) et une diminution de leur montant avec le renforcement des mesures environnementales et le développement rural.
Les préoccupations environnementales se maintiennent mais restent secondaire.
L’UE approfondit sa politique agricole de la même manière que pour le « troc »
Différences
La croissance économique mondiale est ralentie ainsi que pour les pays émergents (PED)
L’UE maintient la PAC.
Pression des pays qui sont pour l’ouverture des marchés est renforcée.
La croissance se poursuit selon les mêmes tendances qu’actuellement.
Il y a une hausse des préoccupations pour le changement climatique ce qui aboutit à un renforcement de des mesures.
La croissance mondiale s’accélère ce qui crée des tensions au niveau des prix des matières premières.
Cela crée des préoccupations d’approvisionnement alimentaire.
 
 
En résumé cette simulation « agriculture 2013 » apporte 2 réponses :
  • La réforme de la PAC est réclamée par les français.
  • Son orientation dépendra du niveau de la croissance mondiale.
En conclusion, l’IRAN demande à définir dés aujourd’hui de « nouvelles règles du jeu » pour offrir aux agriculteurs en places et aux agriculteurs futurs un règlement incitatif.
 
Stéphanie Pastore, TES 3, 2007-2008
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille