Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Chimie française

samedi 21 avril 2007, par FROISSART Philippe

Grâce à leurs exportations, les chimistes français se portent bien
En 2006, l’industrie chimique française a affiché un solde commercial positif record de 8.2 milliards d’euros. Elle est restée ainsi un des moteurs du commerce extérieur national : les exportations se sont accrue de 72% en valeur, les importations de 5%, ce qui permet d’établir ce nouveau record.
  • Air liquide, fabriquant de gaz industriel, poursuit sa croissance avec un chiffre d’affaire de presque 11 milliards d’euros, soit 5.7% de plus par rapport a 2005. Cette société en profite alors pour investir dans l’énergie et la santé.
  • Arkema, quant à elle a obtenu un résultat net positif de 45 millions pour 2006 grâce à une forte croissance des prix de vente.
  • Pour la société Rhodia, le chiffre d’affaires s’est inscrit en 2006 à 4.8 milliards d’euros, en hausse de 6.4% par rapport à 2005. Cette progression reflète à la fois la croissance des valeurs, mais aussi comme Arkema, la capacité du groupe à répercuter la hausse des prix des matières premières et de l’énergie. Rhodia aborde l’année 2007 avec un profil adapté à la compétition mondiale.
Malgré le déclassement de la France sur le plan mondial, les grands chimistes « sortent la tête de l’eau » et montrent l’exemple.
 
Le Monde du 22 Mars 2007
MARECHAL Charlotte, TES2
 
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 21 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille