Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Pour une formation obligatoire jusqu’à 18 ans

mercredi 18 avril 2007, par FROISSART Philippe

« L’oisiveté pousse trop de jeunes vers la délinquance. S’y résigner, c’est les abandonner. Il faut donc contraindre les entreprises à offrir des places d’apprentis et les jeunes à apprendre un métier. »
Serge Dassault, chef d’entreprise, sénateur de l’Essonne (UMP) et maire de Corbeil-Essonnes propose un projet de loi sur la prévention de la délinquance, portant l’âge limite de la formation obligatoire de 16 à 18 ans.
Depuis quelques temps, les violences dans les quartiers dit « sensibles » sont très médiatisées par la télé , radio, journaux, .montrant une image très négative et pas forcément vraie face à la réalité. Des interpellations sont effectuées, pour punir les coupables de ses actes avec la plus grande fermeté.
Mais Serge Dassault fait remarquer que le « nœud » du problème est l’absence de formation car chaque année 60 000 à 100 000 jeunes quittent le système éducatif sans diplôme, que l’on ajoute au 18-24ans, le nombre de jeunes sans formation s’élèvent à près de 350 000. Ainsi, on peut constater un taux de chômage aux alentours de 30%.
Les jeunes de 16 ans qui sortent sans but, sans motivation sont beaucoup plus influençables pour commettre des délits plus ou moins graves. Serge Dassault dit « Tous les jeunes inactifs ne sont pas délinquants, mais il s’avère que tous les délinquants sont des inactifs ». Pour lui, la solution est que s’il n’y avait pas de délinquance, tous les jeunes travailleraient. La seule voie pour les jeunes, qui ne veulent plus faire d’études, est l’apprentissage. Un effort des entreprises est attendu afin de garantir un emploi
 
Decheron Audrey, TES2
Le Monde du 28 octobre 2006
 
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille