Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

La Pologne souhaite rétablir la peine capitale

dimanche 15 avril 2007, par FROISSART Philippe

Le 7 août 2006 parut dans « Le Monde » un article de Thomas Ferenczi relatant la mise en garde de l’Union Européenne (UE) contre la Pologne ayant pour souhait de rouvrir le débat sur la peine de mort. En effet, Przemyslaw Gosiewski (ministre polonais) affirmerait que le président, Lech Kaczynski, aurait voulu obtenir une modification du protocole numéro 6 de la convention européenne de la sauvegarde des droits de l’homme, qui proscrit la peine capitale. Ce souhait étant « contraire aux valeurs humanistes » de l’UE dont la Pologne est membre, le président de l’Assemblée parlementaire du conseil de l’Europe, René Van Der Linden, a demandé dans une lettre adressé au président polonais de retirer sa proposition. En réponse, son porte parole se serait défendu en prônant le « malentendu » et en ajoutant que, même si« le président est un partisan idéologique de la peine de mort, il n’a jamais proposé son rétablissement ». L’Union Européenne a fait de l’abolition de la peine de mort une obligation pour ceux qui aimerait en devenir membres. Le traité de Maastricht ainsi que la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme précisent que «  la peine de mort est abolie. Nul ne peut être condamnée à une telle peine ni exécuté. » Il n’est donc pas question pour l’UE de revenir sur le sujet. « Toute personne a droit à la vie ».
 
Sanchez Morgane, TES 2
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille