Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Prix de l’immobilier et BCE

dimanche 15 avril 2007, par FROISSART Philippe

Depuis 7 ans, les prix des logements ne cessent de se renchérir. Après 10,4 % d’augmentation en 2005 et 15,4% en 2004, la progression des prix a nettement ralenti et la tendance devrait s’accentuer en 2007 jusqu’à atteindre entre 4% et 5%.
On aurait pu s’attendre à ce que les 6 hausses successives, en un peu plus d’un an, des taux d’intérêt directeurs de la Banque Centrale Européenne, découragent les emprunteurs qui veulent acquérir un logement malgré les prix élevés. Au contraire, le volume des crédits immobiliers accordés par les banques a bondi en France de 15% en 2006 après 20% en 2005. Cette politique de la Banque Centrale Européenne semble avoir perdu son impact. En effet, elle a sous-estimé la capacité des banques commerciales à s’adapter. Elles ont fait preuve de créativité dans leurs offres commerciales aux clients en allongeant la durée du prêt ou en limitant l’apport personnel et en se refinancant sur l’ensemble des places européennes, par exemple, en faisant appel aux produits dérivés. Elles ont donc réussi à limiter la hausse des taux des crédits immobiliers.
 
MARECHAL Charlotte, TES2
Le Monde, Mercredi 10 Janvier 2007
 
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille