Joliot Curie
Lycée
Aubagne
 

Candidats et financement protection sociale

dimanche 15 avril 2007, par FROISSART Philippe

Programme ambitieux mais croissance molle. Un assourdissant silence sur les moyens de financer une protection sociale de plus en plus chère.
 
Durant cette campagne présidentielle les deux candidats PS et UMP font des promesses électorales qui ont un budget conséquent mais aucun d’eux ne parle du financement. D’autant plus que la croissance ne suit pas. En effet en France la croissance est actuellement de 2% tandis que les 2 partis se basent sur une croissance de 2.25 voir 2.5%. Par conséquent au vu du niveau de la croissance les marges de manœuvres semblent être limitées.
Aucun d’entre eux ne traite d’un sujet qui va tenir une place majeure lors du prochain quinquennat à savoir le financement de la protection sociale.
L’Etat des comptes sociaux est lourdement déficitaire (- 8 milliards d’euros), et le vieillissement de la société française va peser sur le régime de retraite ainsi que sur les dépenses de santé.
Mais ni Sarkozy, ni Ségoléne ne semblent être au courant ou plutôt ne veulent pas aborder les sujets de fond afin de préserver l’électorat.
 
Le Monde 14/02/07. Amel Ksouri, TES2
 
Lycée Joliot Curie – Avenue des Goums - 13400 Aubagne – Responsable de publication : M Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille